augmentation mammaire par implants

Implants ronds derrière le muscle de 330 cc

Les points forts:

  1. L’ augmentation de volume de la poitrine par implants mammaires est la méthode de référence pour augmenter le volume et améliorer la forme de sa poitrine.
  2. La majorité des interventions se fait en chirurgie ambulatoire (entrée le matin sortie le soir à 19h)
  3. Résultat final à 6 mois

Description des implants mammaires

L’augmentation mammaire par implants a pour but d’augmenter le volume du sein et d’améliorer sa forme.

Elle consiste dans le fait de créer une loge (ou espace) dans le thorax de la patiente afin de mettre en place un implant inerte formé d’une enveloppe en silicone. Le remplissage de cet implant par du sérum physiologique ou du gel de silicone va permettre d’apporter un volume supplémentaire à la glande mammaire.

Il existe 3 types de loges possible dans laquelle on peut glisser la prothèse mammaire

  1. la loge rétro-glandulaire : les implants mammaires sont situés entre la glande et le muscle pectoral. C’est une loge simple à réaliser et peu douloureuse mais qui entraine une visibilité importante des l’implants
  2. la loge rétro-fasciale : les implants mammaires sont disposés sous l’enveloppe du muscle pectoral (ou fascia antérieur). Ceci permet de cacher de mieux cacher le bord supérieur de l’implant, surtout s’il s’agit d’un implant rond. Il s’agit de notre technique préférée chez les patientes avec une épaisseur de graisse normale sur la poitrine
  3. la loge rétro-musculaire : les implants mammaires sont disposés sous le muscle pectoral qui est libéré de ses attaches sternales (technique Dual-Plane). Ceci permet de cacher parfaitement le bord supérieur de l’implant. Nous réservons cette technique aux patientes maigres avec une faible épaisseur de graisse car elle est beaucoup plus douloureuse.

Il existe 3 cicatrices possibles pour pouvoir créer cette loge

  1. la cicatrice sous-mammaire : Nous l’utilisons dans 50 % de nos cas. Elle permet de mettre en place des implants mammaires volumineux avec une bonne sécurité
  2. la cicatrice axillaire : Nous l’utilisons dans 30 % des cas. Elle permet de respecter parfaitement le sein et donne un résultat très naturel. La cicatrice est quasi invisible même dans l’intimité. Sa réalisation est plus délicate et nous utilisons systématique une caméra ou endoscope afin de contrôler parfaitement nos gestes.
  3. la cicatrice aréolaire : Nous l’utilisons dans 20% de nos cas. C’est une bonne technique mais qui laisse une cicatrice sur le sein et qui nécessite de couper la glande en deux afin d’accéder à la loge avec un risque accru de coques par contamination bactérienne. Elle permet de modifier la glande mammaire et nous l’utilisons notamment dans les cas de seins tubéreux ou dans des cas d’asymétrie avec ptose du sein.

L’intervention

Pour une augmentation mammaire par prothèse, l’intervention du chirurgien plasticien dure entre 1 h et 2 h.

La chirurgie se déroule le plus souvent sous anesthésie générale. Ceci nécessite une consultation pré-anesthésique au minimum 48 h avant l’intervention. Dans des situations exceptionnelles, on pourra opter pour une anesthésie locale. Elle sera renforcée par des tranquillisants introduits par perfusion intraveineuse (neurolepanalgésie).

Dans la majorité des cas, la chirurgie est effectuée dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire (entrée en clinique à 7h30 sortie le jour même vers 19h), mais elle peut être envisagée au cours d’une hospitalisation d’une nuit, notamment si la prothèse est mise derrière le muscle (entrée à la clinique à 13h, sortie le lendemain à 11h). La chirurgie est peu douloureuse si l’implant est mis devant le muscle ou sous le fascia et le travail peut être repris au bout de 4 jours. Si l’implant est mis derrière le muscle, des calmants forts sont prescrits pendant 3 jours et on doit prévoir un arrêt de travail de 7 jours.

Un soutien gorge de contention doit être porté jour et nuit pour une durée allant de 15 à 30 jours.

Les suites de l’opération

Quelques douleurs sont ressenties durant la semaine qui suit l’opération. Elles peuvent être importantes quand les implants mammaires sont volumineux ou quand ils sont logés derrière les muscles pectoraux. Nous avons mis en place avec l’équipe d’anesthésistes de la clinique de l’Alma, un protocole médicamenteux spécifique permettant de traiter au mieux cette douleur. Il est associé à une anesthésie loco-régionale spécifique (PEC Block) qui permet de bloquer la sensation douloureuse pendant les 24 premières heures.

Après l’intervention, les seins gonflent car ils se gorgent d’oedème, et peuvent rarement présenter des ecchymoses (peau avec une couleur bleu foncé). Ces signes disparaissent rapidement.

Soins et précautions à prendre

Nous utilisons des pansements Lumiderm qui ne nécessitent aucun soins de cicatrices pendant 5 jours et permettent de prendre des douches. Il sera changé lors de votre consultation à J5 et peuvent être retirés à J10. Les fils des sutures sont le plus souvent résorbables. Pour aider vos seins à s’adapter à leur nouvelle forme, vous devrez mettre un soutien-gorge spécial qui maintiendra les implants en place. Vous devrez le porter d’une manière ininterrompue (jour et nuit) durant 4 semaines.

Durant la période de convalescence, toute activité sportive vous sera interdite. Il en est de même pour la manipulation d’objets lourds. Il faudra aussi éviter le sommeil à plat ventre. Le retour au travail pourra être envisagé entre 3 et 7 jours après l’intervention. La reprise d’une activité sportive légère (marche rapide, vélo elliptique) est autorisée à 45 jours. Tous les autres sports peuvent être repris à 3 mois.

Les résultats de votre augmentation mammaire ne pourront être évalués qu’après 3 mois.

Questions-réponses

Prothèses en sérum physiologique ou en silicone ?

L’augmentation mammaire peut se faire grâce à différentes prothèses. Découvrez les avantages et inconvénients des prothèses en sérum physiologique et en silicone. Nous vous présenterons chaque type de prothèse et celui que nous privilégions.

Prothèse ronde ou anatomique?

Les prothèses mammaires anatomiques ont été présentées par les laboratoires comme une évolution majeure dans l’augmentation mammaire permettant d’obtenir un résultat plus « naturel ».

Quels sont les avantages d’une prothèse mammaire recouverte de mousse de polyuréthane ?

Nous vous expliquerons ici pourquoi nous utilisons des prothèses mammaires recouvertes de mousse de polyuréthane. Développées par le laboratoire allemand Polytech Health, ces implants sont une vraie révolution.

Quelle marque de prothèse choisir ?

Il existe de nombreuses marques de prothèses mammaires mais le récent scandale des prothèses mammaires PIP a montré l’importance du choix de la marque d’implants. Nous vous présenterons les principaux laboratoires et vous expliquerons pourquoi nous ne choisissons que des prothèses haut de gamme.

Comment choisir son incision ?

Dans cette partie nous vous présenterons les différentes incisions possibles lors d’une augmentation mammaire par prothèse et les cicatrices laissées par celles-ci. Découvrez les différentes incisions et les voies que nous privilégions.

Comment choisir sa taille de prothèses mammaires ?

Lors d’une augmentation mammaire par prothèses, le choix de la taille des prothèses est une étape très importante. Découvrez les méthodes de simulation utilisées pour définir la taille des prothèses mammaires et rassurer les patientes souvent inquiètes.

Combien coûte une augmentation mammaires par prothèse ?

Le prix d’une augmentation mammaire esthétique avec pose d’implants en silicone varie de 3800 à 6000 €. Les prix diffèrent selon la nature de l’implant la technique utilisée et la durée d’hospitalisation.

Quelles sont les complications d’une augmentation mammaire par prothèse?

Elles sont heureusement très rares, mais cela souligne le caractère essentiel de la qualité du geste chirurgical et de l’implant.

Utilisation des prothèses mammaires

Les prothèses mammaires peuvent être utilisées en reconstruction mammaire après cancer, dans le traitement des malformations du sein ou à visée purement esthétique.

Les différentes marques

Il existe de nombreuses marques de prothèses mammaires disponibles en France. Elles ont toutes obtenues le marquage CE délivrée par l’union européenne. Certains implants sont approuvés par le FDA américaine suite à des essais clinique sur des milliers de femme.

Prothèses mammaires et assurance maladie

Dans certains cas, l’augmentation mammaire par implant peut être remboursée par l’assurance maladie. Nous vous expliquons quelles sont les conditions nécessaires.

Durée de vie

La durée de vie d’un implant mammaire en gel de silicone ne peut être connue à l’avance. La plupart des essais cliniques montrent une durée de vie moyenne de 11 ans mais votre implant pour durer 8 ans ou 25 ans. Ainsi une surveillance rapprochée est nécessaire.

Prothèses mammaires et grossesse

La mise en place d’implants mammaires ne contre indique une grossesse ultérieure ou un allaitement. Nous conseillons d’attendre 3 mois après la fin d’un allaitement afin d’envisager une augmentation mammaire par implant

Prothèses mammaires et cancer

De nombreuses études montrent que la pose d’implants mammaires n’augmentent pas le risque de cancer du sein. Récemment, un cancer des cellules immunitaires rarissime (lymphome anaplasique à grande cellules) a été décrit autour de certains implants mammaires. Nous vous expliquons en détail ce risque.

Combien coûte une augmentation mammaire par implants ?

Tout dépend de la technique choisie et du type d’implant utilisé. Une augmentation mammaire par implant rond texturé devant le muscle avec une cicatrice sous le sein coûte 3800 euros. La mise en place derrière le muscle coûte 500 euros de plus. L’utilisation d’un implant recouvert de mousse de polyuréthane coûte 500 euros de plus . La réalisation d’un voie axillaire sous endoscope coûte 700 euros de plus. Un lipofilling du décolleté associé coûte 1000 euros supplémentaires. Pour en savoir plus sur nos tarifs

 

Photos

    Vidéos