Présentation

Une augmentation mammaire est un acte qui relève de la chirurgie esthétique ou de la chirurgie reconstructrice. Il est pratiqué par un chirurgien plasticien sous anesthésie générale. Pour demander une augmentation mammaire, l’âge minimal est de 18 ans, mais dans certains cas rares une chirurgie peut être envisagée dès 15 ans. L’augmentation de volume du sein peut être réalisée par 2 techniques:

-L’augmentation mammaire par implants

L’augmentation mammaire par lipofilling

vous trouverez des informations détaillées sur ces 2 interventions en cliquant sur les liens ci-dessus.

 

Faites appel à un praticien qualifié

Après avoir pris la décision de faire une augmentation mammaire, il ne faut pas se précipiter dans le choix du praticien. Pour faire ce genre d’opérations selon les normes scientifiques et éthiques, il faut répondre à plusieurs critères. Le chirurgien doit bien sûr être autorisé à exercer dans le domaine de la chirurgie plastique par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. Cette autorisation est délivrée suite un internat en chirurgie générale complété par une spécialisation en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (DESC). Pour s’en assurer, vous pouvez consulter le conseil de l’ordre de votre département ou le site du C.N.O.M.
L’expérience du praticien est importante. Choisissez le chirurgien esthétique, qui alliera la qualification, l’expérience et l’esprit d’écoute. Nous appartenons à cette catégorie. Nous ferons de notre mieux pour répondre à vos attentes et minimiser au maximum les risques, pour que votre augmentation mammaire soit couronnée de succès.

Evitez le tourisme chirurgical

Si vous cherchez uniquement le tarif le plus bas, les agences de voyage et les sites Internet qui offrent des packs « voyage et augmentation mammaire pas chère » tout compris ne manquent pas. Les incertitudes d’un choix de ce type concernent plusieurs points, citons notamment :

-L’origine exacte et la qualité aléatoires des prothèses utilisées. En l’absence d’organismes de certification et de contrôles fiables dans les pays concernés, pour ce genre de produits, le risque d’utilisation d’implants, en provenance de Chine ne peut être totalement écarté.

-L’absence ou la minimisation de consultations et d’évaluations préopératoires.

-L’absence ou la réduction de suivi postopératoire et manque de fiabilité des garanties offertes aux patients.

Pour des opérations d’augmentation mammaire effectuées en dehors de l’Europe, la prise en charge de l’Assurance Maladie ou des Mutuelles Santé n’existe pas. Une économie apparente, mérite-t-elle la mise en péril de votre santé ? Qu’en sera-t-il des soins post opératoires et du suivi des éventuelles complications ? Ne jouez pas avec votre santé !

Consultation

En général, nous vous recevons au moins 2 fois avant une augmentation mammaire.
Au cours de la 1ère visite, dans le cadre de la préparation de votre dossier médical, vous répondrez à un questionnaire détaillé. Les informations concernant les problèmes de santé vécus par vous et par votre famille, le type de médicaments utilisés et les éventuelles allergies sont notées avec précision. Un examen sera réalisé comprenant un examen morphologique des seins, la mesure de leur taille, l’examen des glandes mammaires, des muscles thoraciques et de la peau (fine ou épaisse).

Nous ferons la synthèse des données recueillies, des examens réalisés et de vos désirs. Ce travail de synthèse nous permet de choisir le type d’implant mammaire adapté à votre situation, la technique appropriée pour sa pose et l’emplacement des cicatrices. Ensuite, nous vous demanderons éventuellement de faire un bilan sanguin et un bilan d’imagerie (mammographies, échographies). Un examen par un cardiologue suivi d’un rapport sera demandé avant l’opération aux femmes de plus de 60 ans (électrocardiogramme, échocardiographie). En cas d’infections urinaires dans le passé, il sera nécessaire de faire un bilan urinaire ECBU 2 à 3 jours avant l’intervention.
Enfin, nous vous remettrons une fiche d’information et un devis détaillé comprenant nos honoraires et ceux de l’anesthésiste, les frais de la clinique et le prix des implants en précisant leur marque. Pour vous laisser le temps nécessaire à la réflexion avant de prendre votre décision finale, la loi indique que votre décision finale et l’intervention ne peut avoir lieu dans 15 jours qui suivent la remise du devis.
Lors de la deuxième consultation, nous répondons à vos questions éventuelles, prenons des photos et discutons des aspects pratiques à prendre en compte avant la chirurgie.

Conseil et précautions avant l’opération

Pour une augmentation mammaire, l’arrêt du tabac est demandé au moins durant les 3 semaines précédant l’opération et les 3 semaines qui la suivent. Durant les 10 jours qui précèdent l’intervention, il est interdit de prendre tous médicaments qui contiennent de l’acide acétylsalicylique ou Aspirine. Cela s’applique aussi aux anti-inflammatoires qui en sont dérivés comme le Surgam, Voltarène… Il faudra préciser la prise de contraceptifs oraux et d’anticoagulants. Si vous avez attrapé une grippe ou une angine au cours des 2 semaines avant le jour de l’opération, il faudra en parler à votre chirurgien plasticien.
Il est préférable de s’épiler les aisselles à la cire 7 jours avant l’intervention quelque soient la localisation des cicatrices. Avant d’aller à la clinique, préparez votre sac. N’oubliez pas d’y mettre les médicaments que vous prenez régulièrement, votre nécessaire pour toilettes et un soutien-gorge adapté aux futurs implants. Pour ne pas toucher la poitrine, prenez uniquement des vêtements qui s’ouvrent par l’avant (chemise par exemple).

Hospitalisation et anesthésie

Dans la plupart des cas, une augmentation mammaire se fait sous anesthésie générale. Dans des situations exceptionnelles, on pourra opter pour une anesthésie locale. Elle sera renforcée par des tranquillisants introduits par perfusion intraveineuse (neurolepanalgésie).
L’hospitalisation varie d’une journée (chirurgie ambulatoire) à une journée et une nuit en fonction de la technique choisie.

En chirurgie esthétique, l’augmentation mammaire agit sur la forme et sur la base d’implantation des seins.

Elle peut éliminer les « Ptoses » qui se manifestent par une distension cutanée, un affaissement des seins et des aréoles vers le bas. Elle peut aussi traiter des problèmes de  dissymétrie ou d’asymétrie (l’inégalité de volume entre les 2 seins). Une femme qui décide de faire une augmentation mammaire veut mettre en valeur son buste et l’aligner à la morphologie générale de son corps.

En chirurgie reconstructrice, l’augmentation mammaire peut répondre aux 5 objectifs principaux suivants :

-Redonner du volume à des seins jugés hypotrophiques (trop petits) depuis la puberté.

-Corriger une hypomastie ou une agénésie mammaire congénitale (absence totale de seins).

-Reconstruire la poitrine d’une femme ayant subi l’ablation des seins suite à un cancer ou à un accident.

-Corriger une malformation congénitale des seins (syndrome de Poland).

-Corriger les défauts du développement de la base mammaire (seins tubéreux).

  • Posté parEmma (lyon)le 29 mars 2016, 13 h 28 min

    Bonjour,

    Y-a t-il des contre-indications pour la pose d’implants en arrière du muscle? Et si oui lesquelles? Est-ce forcément plus douloureux ?
    Merci.

    Répondre →
    • Posté parMarc-David Benjoarle 30 mars 2016, 17 h 07 min
      en réponse àEmma (lyon)

      Bonjour, il n’existe aucune contre indication à la pose des implants derrière le muscle. Nous la recommandons dans plus de 70% des cas et systématiquement si vous êtes très mince. L’intervention est plus douloureuse mais il existe des méthodes efficaces (anesthésie tronculaire type PEC Block) pour calmer la douleur.

      Répondre →
  • Posté parDiep - Vaires sur marnele 14 décembre 2015, 19 h 09 min

    Bonjour,

    J’aimerai avoir votre fourchette de tarif pour des implants mammaires svp ?

    Merci d’avance !

    Annie DIEP

    Répondre →
  • Posté parLaetitia Parisle 1 novembre 2015, 18 h 38 min

    Bonsoir, J’hésite entre un lipofilling et des implants mammaires. Je fais un 90 B et je voudrais passer au D. Qu’en pensez vous?

    Répondre →
    • Posté parMarc-David Benjoarle 1 novembre 2015, 18 h 49 min
      en réponse àLaetitia Paris

      Bonjour, le lipofilling est une solution naturelle qu’il faut privilégier. Cependant, elle ne permet d’obtenir une augmentation mammaire que de un bonnet par séance. Il faudra donc effectuer 2 lipofillings à 3 mois d’intervalle pour espérer obtenir un 90 D. De plus, la graisse injectée lors d’un lipofilling a tendance à s’étaler et à donner moins de projection et de décolleté qu’un implant mammaire.

      Répondre →

Laisser un commentaire

Annuler la réponse