Comme les aisselles sont un gîte microbien, un infection post-opératoire peut se déclarer dans environ 5 % des cas. Elle répond habituellement parfaitement bien à un traitement antibiotique.
Un caillot de sang (hématome) peut apparaître dans les 5 jours qui suivent l’intervention et nécessiter une reprise au bloc opératoire.
Enfin, des brides axillaires (rétraction de peau) sont fréquentes et disparaissent après quelques séances de kinésithérapie.