Réponses aux questions que vous pouvez vous poser au sujet d’une chirurgie esthétique d’augmentation mammaire.

Avant de prendre un rendez-vous, il se peut que vous ayez un certain nombre de questions concernant un opération de chirurgie esthétique ayant pour objectif une augmentation mammaire. Sur cette page, nous répondons aux questions qui nous sont le plus fréquemment posées. Si vous ne trouviez pas la réponse espérée, nous nous tenons à votre disposition pour vous répondre personnellement.

Pourquoi faire une augmentation mammaire ?

Une chirurgie esthétique d’augmentation mammaire vise à répondre à une souffrance physique et psychique chez une femme. La mise en place d’implants en silicone permet simplement d’obtenir une augmentation stable du volume des seins ce qui apporte un bénéfice prouvé en terme de qualité de vie chez les patientes complexées par leur poitrine.

Quel chirurgien choisir pour augmentation mammaire

L’augmentation mammaire par implant en silicone est très encadrée en France. Elle doit être pratiquée par un chirurgien titulaire du DESC de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Il doit exercer dans une établissement de santé agrée en chirurgie esthétique. Nous sommes environ 150 chirurgiens présentant ces caractéristiques en Ile de France et 700 en France. Votre choix se base ensuite sur la réputation du chirurgien et sur la relation de confiance que vous établissez avec lui lors de la consultation. Le tarif de l’intervention, même si c’est un critère important, ne doit pas être votre seul critère de décision.

Quelles sont les consultations avant une augmentation mammaire ?

La première consultation payante se fait avec votre chirurgien plasticien. Elle dure environ 30 minutes. Le chirurgien vous examine et vous explique la technique opératoire la plus adaptée à votre cas. Des essais de taille de prothèses sont effectués ainsi que des photographies. A la fin de la consultation, le chirurgien vous remet un devis accompagné  d’une fiche d’information spécifique. Un délai de réflexion de 15 jours est alors exigé par la loi. Si vous souhaitez poursuivre dans votre démarche, une deuxième consultation gratuite est organisée avec le chirurgien ainsi qu’une consultation payante avec l’anesthésiste en vue de l’intervention.

Quelle cicatrice choisir pour une augmentation mammaire ?

Il existe 3 types de cicatrices possible pour une augmentation mammaire. Nous préférons éviter la cicatrice autour de l’aréole car elle implique de couper la glande mammaire pour accéder à la loge du futur implant (devant ou derrière le muscle). Ceci libère des bactéries du sein ce qui multiplie par 3 le taux de coques (durcissement). Nous préférons les cicatrices sous le sein (dans plus de 50 % des cas) ou dans l’aisselle (dans plus de 40 % de nos cas). Les cicatrices mesurent environ 4 cm.

Cicatrice augmentation mammaire

Que choisir : devant ou derrière le muscle?

Tout dépend de l’épaisseur de vos tissus dans votre décolleté. Si vos tissus sont épais (en pinçant la peau entre 2 doigts, les tissus ont une épaisseur supérieure à 3 cm), nous recommandons de mettre en place d’implant devant le muscle sous le fascia. Si vos tissus sont fins, il est préférable de mettre en place l’implant derrière le muscle.

Derrière le muscle

Comment se déroule une augmentation mammaire ?

Vous entrez le matin à jeun à la clinique et êtes installée dans votre chambre. Vous êtes ensuite transférée au bloc opératoire où l’anesthésiste et le chirurgien vont effectuer les dernières vérifications avant l’intervention. La chirurgie dure en moyenne 1 heure. Vous restez ensuite 1h en salle de réveil avant de retourner dans votre chambre. Environ 8 heures après votre entrée, le chirurgien repasse vous voir avant votre retour à domicile. La chirurgie s’effectue en effet en ambulatoire dans plus de 90% des cas.

Quelle type d’anesthésie pour une augmentation mammaire ?

Dans l’extrême majorité des cas, l’intervention est réalisée sous anesthésie générale, notamment si l’implant est mis en place derrière le muscle. Dans certains cas, notamment lorsque l’implant est mis en place devant le muscle, l’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale et hypnose.

Quelle est la douleur après une augmentation mammaire ?

Les douleurs sont très modérées (2 sur 10) lorsque l’implant est mis devant le muscle. Elles sont plus importantes lorsqu’il est derrière le muscle (4 à 5 sur 10). Afin de limiter ces douleurs, les anesthésistes de la clinique de l’Alma utilisent la technique de PECS block qui consiste à anesthésier pendant 24 heures les nerfs sensitifs du thorax. Les patientes ont beaucoup moins mal et peuvent sortir le soir de l’intervention dans la majorité des cas.

Quels sont les risques opératoires liés à une augmentation mammaire ?

Les risques opératoires immédiats d’une augmentation mammaires sont très faibles. Les accidents anesthésiques sont rarissimes chez une personne en bonne santé. On estime que ce risque anesthésique est inférieur à un cas sur 5 millions. Le principal risque après une augmentation mammaire est de saigner au réveil. On parle d’hématome. Il est estimé à un cas sur 200. Il survient le plus souvent dans les 6 heures après l’intervention et nécessite de repasser au bloc opératoire pour évacuer le sang et cautériser le saignement.

Quelle taille pour augmentation mammaire ?

La taille idéale est celle que vous souhaitez vraiment. Afin de faire son choix, il est important de faire des essais avec son chirurgien qui va en consultation, vous faire essayer des implants externes dans un soutien gorge de sport. Lorsque la taille vous convient, nous choisissons l’implant définitif en fonction de votre choix. En France, la taille moyenne des implants posés est de 320 cc soit une augmentation d’environ 2 bonnets.

Comment se déroule une augmentation mammaire ?

Vous entrez le matin à jeun à la clinique et êtes installée dans votre chambre. Vous êtes ensuite transférée au bloc opératoire où l’anesthésiste et le chirurgien vont effectuer les dernières vérifications avant l’intervention. La chirurgie dure en moyenne 1 heure. Vous restez ensuite 1h en salle de réveil avant de retourner dans votre chambre. Environ 8 heures après votre entrée, le chirurgien repasse vous voir avant votre retour à domicile. La chirurgie s’effectue en effet en ambulatoire dans plus de 90% des cas.

Quelle type d’anesthésie pour une augmentation mammaire ?

Dans l’extrême majorité des cas, l’intervention est réalisée sous anesthésie générale, notamment si l’implant est mis en place derrière le muscle. Dans certains cas, notamment lorsque l’implant est mis en place devant le muscle, l’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale et hypnose.

Quelle est la douleur après une augmentation mammaire ?

Les douleurs sont très modérées (2 sur 10) lorsque l’implant est mis devant le muscle. Elles sont plus importantes lorsqu’il est derrière le muscle (4 à 5 sur 10). Afin de limiter ces douleurs, les anesthésistes de la clinique de l’Alma utilisent la technique de PECS block qui consiste à anesthésier pendant 24 heures les nerfs sensitifs du thorax. Les patientes ont beaucoup moins mal et peuvent sortir le soir de l’intervention dans la majorité des cas.

Quels sont les risques opératoires liés à une augmentation mammaire ?

Les risques opératoires immédiats d’une augmentation mammaires sont très faibles. Les accidents anesthésiques sont rarissimes chez une personne en bonne santé. On estime que ce risque anesthésique est inférieur à un cas sur 5 millions. Le principal risque après une augmentation mammaire est de saigner au réveil. On parle d’hématome. Il est estimé à un cas sur 200. Il survient le plus souvent dans les 6 heures après l’intervention et nécessite de repasser au bloc opératoire pour évacuer le sang et cautériser le saignement.

Quelle taille pour augmentation mammaire ?

La taille idéale est celle que vous souhaitez vraiment. Afin de faire son choix, il est important de faire des essais avec son chirurgien qui va en consultation, vous faire essayer des implants externes dans un soutien gorge de sport. Lorsque la taille vous convient, nous choisissons l’implant définitif en fonction de votre choix. En France, la taille moyenne des implants posés est de 320 cc soit une augmentation d’environ 2 bonnets.

Taille augmentation mammaire

Quelle relation entre augmentation mammaire et taille finale du bonnet ?

Un bonnet de soutien gorge correspond à 160 cc d’implant en silicone. Un implant de 320 cc vous fair gagner 2 bonnets (90 A à 90 C) , un implant de 480 cc 3 bonnets (90 B à 90 E)

Quelle marque de prothèse mammaire choisir ?

Il existe 7 marques d’implants mammaires disponibles en France. Nous ne travaillons qu’avec 3 types de prothèses qui nous semblent offrir les meilleurs résultats à cour, moyen et long terme : Mentor, Motiva et Polytech Health. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Quel est le prix d’une augmentation mammaire ?

Le prix d’une augmentation par implant en silicone varie entre 4500 et 5500 euros. 

Il varie principalement si vous choisissez ou non de dormir une nuit à la clinique, et si vous choisissez une cicatrice sous les aisselles (opération plus complexe nécessitant l’utilisation d’une caméra ou endoscope).

Comment se faire rembourser une augmentation mammaire ?

La sécurité sociale rembourse une augmentation mammaire dans des cas très particuliers. Il faut que vous ayez des seins très peu développés ne remplissant pas un bonnet A. Dans ce cas, nous vous remettrons une entente préalable à envoyer à votre caisse d’assurance maladie. Vous serez convoqué par un médecin conseil qui décidera de prendre en charge ou non l’intervention après vous avoir examiné.

Comment financer une augmentation mammaire ?

Nous proposons une facilité de paiement en 4 fois à hauteur de 2300 euros. Un dossier de financement est établi par notre assistante auprès de Cofidis en vous munissant de votre carte bleue, de votre RIB et d’une pièce d’identité. Vous devez ne pas avoir été interdit bancaire et ne pas avoir de financement en cours auprès de Cofidis.

Quel soutien-gorge après augmentation mammaire ?

Nous recommandons le port d’un soutien gorge de contention type Z Bra Medical Z associé à un contenseur si vous choisissez la cicatrice sous l’aisselle. Ce soutien gorge doit être porté le plus possible pendant 15 jours. Par la suite, vous pouvez porter vos nouveaux soutien gorge avec armatures.

Que peut-on faire après une augmentation mammaire ?

Il est nécessaire de mener une vie normale mais en évitant le port de charges lourdes (enfant, pack d’eau minérale …) et les efforts intenses pendant les 10 jours qui suivent l’intervention. Un travail non physique peut être repris 48h après l’intervention. Le sport est repris progressivement entre 6 semaines et 3 mois après la chirurgie.