En chirurgie réparatrice

On distingue au moins 3 cas où une augmentation mammaire est considérée comme de la chirurgie réparatrice. Tous sont dus à des malformations congénitales. Nous pouvons citer :

– Le syndrome de POLAND, qui est considéré comme une maladie orpheline. Ses causes toujours inconnues sont d’ordre génétique. Il se manifeste par l’absence de la glande mammaire d’un seul côté du thorax associé à d’autres anomalies musculaires et osseuses depuis la naissance.

– L’amastie ou l’absence totale de glandes mammaires. Elle est due à un arrêt du développement de la poitrine au stade de la puberté.

– Les seins tubéreux : il s’agit d’une anomalie de développement des seins qui est lié à un anneau fibreux qui limite la base d’implantation du sein et empêche la croissance de la portion inférieure du sein.

En chirurgie esthétique

Les seins représentent un élément essentiel du portrait que la femme se fait d’elle-même et que les autres se font d’elle. A l’adolescence, les changements corporels influent directement sur la personnalité. Une poitrine développée sans excès complète le façonnage de l’harmonie corporelle. Elle rend la femme très confiante en elle-même et fière de son pouvoir séducteur.