La complication principale est l’altération de la sensibilité de l’aréole et du mamelon. Celle-ci survient dans environ 30% des cas et peut persister à long terme.
Un hématome ou caillot de sang peut survenir le soir de l’intervention mais ceci est extrêmement rare.

En cas de seins extremement volumineux, une souffrance de l’aréole peut survenir dans 5% des cas nécessitant une greffe de l’aréole pendant ou le lendemain de l’intervention.

Les cicatrices sont initialement épaisses et inflammatoires les 3 premiers mois, puis dimimuent fortement jusqu’à 18 mois après l’intervention.