Le body lift ou dermolipectomie circulaire est une intervention chirurgicale ayant pour but de réduire l’excédent cutanéo-graisseux abdominal après un amaigrissement massif.
Il s’agit d’une chirurgie aux suites assez lourdes mais offrant une amélioration tout à fait spectaculaire de la silhouette.

Principes

Un amaigrissement massif peut être provoqué parfois par un régime seul mais le plus souvent par une chirurgie de l’amaigrissement : Anneau, sleeve gastrectomy ou Bypass.
La peau de l’abdomen distendue par la surcharge pondérale ne parvient pas à se rétracter de façon satisfaisante lors de la perte de poids.
Ceci entraine une véritable chute des tissus qui associe un tablier abdominale antérieur recouvrant le pubis et une ptose de la région fessière.
Le body lift a pour but de retendre la peau abdominale vers le bas et de remonter les parties molles fessières vers le haut.
L’intervention retire une bande circulaire de peau de 20 à 30 cm de hauteur.
On débute par le temps postérieur, patient allongé sur le ventre.
Une liposuccion extensive est effectuée. Ce temps a pour but d’affiner au maximum les zones à retirer afin de ne pratiquer que l’exérèse de la peau et de laisser le réseau lymphatique profond sous-jacent. Un lambeau fessier supérieur est souvent enfoui afin de redonner du galbe.
Le patient est ensuite retourné est une plastie abdominale antérieure est effectuée après une liposuccion.
L’intervention dure en moyenne 4 à 5 heures au total.

En Pratique

Un body lift est une chirurgie qui nécessite une préparation minutieuse.
Le poids doit être stabilisé depuis plus de 6 mois avec un indice de masse corporelle inférieur à 30. Le tabac doit être totalement arrêté 1 mois avant l’intervention.
Des carences en fer ou en vitamine liées à la chirurgie bariatrique (bypass) doivent être corrigées avant l’intervention.
Une consultation avec un anesthésiste est nécessaire au minimum 15 jours avant l’intervention. Le médecin contrôlera alors ces différents points et demandera éventuellement des avis supplémentaires (cardiologue par exemple).
L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Une période de jeune de 12h est nécessaire avant l’intervention. Une sonde urinaire sera mise en place pendant l’anesthésie et sera retirée le lendemain de la chirurgie.
L’hospitalisation varie en moyenne de 3 à 5 jours.
Une gaine de contention ainsi que des bas anti-thrombose sont à porter en permanence dans les 15 jours qui suivent.
La position assise ne sera pas autorisée les 2 premiers jours afin de ne pas exercer de tension sur la cicatrice fessière.
Les soins de cicatrices durent en moyenne 15 jours.
La reprise du travail peut être envisagée entre 15 jours et 3 semaines après l’intervention.