Chez certaines personnes les mollets peuvent apparaître comme trop fins ou trop gros et être vécus comme une réelle disgrâce. Les mollets font partie intégrante de la silhouette, et la chirurgie esthétique offre des techniques fiables et simples pour améliorer leur aspect.

Principes

On distingue deux types de chirurgie esthétique des mollets : la réduction et l’augmentation de taille des mollets.

1 : Réduction

La diminution de diamètre du mollet peut être obtenu par lipoaspiration avec de très bons résultats.
Cette intervention se déroule au bloc opératoire sous anesthésie générale ou péridurale. Elle nécessite en moyenne une nuit d’hospitalisation.
Les cicatrices de l’ordre d’un demi centimètre se situe de part et d’autre de la cheville et restent très discrètes.
Après l’intervention le port de chaussettes de contention pendant un mois permet de diminuer les œdèmes et induit une meilleure rétraction cutanée.

2 : Augmentation de taille des mollets

Des mollets trop fins peuvent être observé dans de nombreux cas. Il peut s’agir des suites d’un traumatisme (séquelles de plâtre circulaire trop serrés dans l’enfance), d’une maladie (séquelles de poliomyélite) ou simplement dû à votre patrimoine génétique.
Le but de cette intervention est à la fois de restaurer un volume harmonieux de la jambe mais aussi parfois de corriger une asymétrie entre les deux mollets.

En Pratique

On distingue deux techniques chirurgicales :
– la pose d’implant en silicone
– l’injection de graisse purifiée ou lipomodelage des mollets

Les implants de mollets

Cette intervention a lieu au bloc opératoire sous anesthésie générale. Elle nécessite en moyenne deux nuits d’hospitalisation.
A l’aide d’une incision au pli du genou, la prothèse en silicone est insérée à la partie profonde du mollet sous la membrane qui entoure les muscles. Un ou deux implants sont mis en place selon les cas.
Par la suite les muscles sont mis au repos pendant environs 3 semaines pour permettre aux tissus entourant à la prothèse de cicatriser en bonne position.
Il s’agit d’une intervention lourde que nous réservons aux atrophies majeures ou aux demandes esthétiques chez les bodybuilders.

Le lipomodelage des mollets

Cette technique consiste à prélever de la graisse dans les zones du corps ou elle se situe en excès (ventre, face externe des cuisses…), de la purifier et de la réinjecter sous forme de greffe au niveau des mollets. Il s’agit d’une technique récente qui remplace progressivement l’utilisation d’implants.
Cette intervention se déroule au bloc opératoire sous anesthésie générale. Elle nécessite en moyenne une nuit d’hospitalisation.
Les cicatrices sont millimétriques.
Après l’intervention le port de chaussettes de contention pendant un mois permet d’améliorer la prise de greffe et améliore le résultat.