Non, car une partie de la graisse injectée est résorbée dans les 3 premières semaines qui suivent l’intervention puis le résultat se stabilise. Pour pallier à ce phénomène on injecte toujours plus de graisse que nécessaire afin d’obtenir un résultat optimum à terme.