ou Brachioplastie. Il s’agit d’une opération visant à remettre en tension la peau du bras suite à un relâchement cutané.

Principes

L’intervention a alors pour but de réaliser l’ablation de l’excédent de peau, de réduire l’infiltration graisseuse sous-jacente et de redraper l’ensemble.

Selon la quantité de peau à résequer, la cicatrice d’une plastie brachiale peut être :
– en forme de « T », avec une branche horizontale, au niveau de l’aisselle, et une branche verticale, située à la face interne de chaque bras, depuis l’aisselle jusqu’au coude,
– horizontale pure,
– verticale pure.

Nous associons systématiquement une liposuccion avant de réaliser le redrapage cutané.

En Pratique

Cette intervention a lieu au bloc opératoire sous anesthésie générale. Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention, si une anesthésie générale ou « vigile » est retenue.

L’intervention peut se pratiquer en « ambulatoire », c’est-a-dire avec sortie le jour même après quelques heures de surveillance.
Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation d’une nuit peut être préférable. L’arrêt du tabac est vivement recommandé au moins un mois avant et un mois après l’intervention (le tabac peut être à l’origine d’un retard de cicatrisation).
Aucun médicament contenant de l’Aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.