[su_row]

[su_column size= »1/2″]

 

[/su_column]

[su_column size= »1/2″]

Les points forts:

– Il s’agit d’une chirurgie simple qui permet de traiter définitivement la transpiration excessive des aisselles dans plus de 90 % des cas.

 

 

[/su_column]

[/su_row]

Principes de la chirurgie de l’hyperhydrose

Plus communément appelée chirurgie de la transpiration excessive.
On distingue la chirurgie de la transpiration excessive des mains qui relève de la sympathectomie (intervention aux suites lourdes pratiquée par les chirurgiens thoraciques et vasculaires) de la chirurgie de la transpiration des aisselles (hyperhydrose axillaire) que nous pratiquons.

Quand les moyens simples (déodorant, pierre d’alun) ne suffisent plus à contrôler la transpiration excessive des aisselles, les injections de toxine botulique (Botox®) sont un excellent traitement pour faire disparaître ce phénomène.
Cependant, la nécessité de répéter les séances tous les 4 mois, et le coût de celle-ci (800 € la séance non remboursés par l’assurance maladie), font que de nombreux patients se tournent vers une solution chirurgicale définitive.

Nous pratiquons depuis plus de 4 ans une technique innovante donnant d’excellents résultats dans plus de 90 % des cas : le lipocuretage shaver
L’intervention consiste à retirer les glandes sudoripares au moyen d’une canule de liposuccion agressive (ancienne méthode ne donnant que 50 % de bons résultats si elle est pratiquée seule) PUIS au moyen d’un shaver, couteau rotatif électrique automatisé utilisé en chirurgie orthopédique dans l’exérèse des ménisques du genou.

En Pratique

L’intervention se déroule en chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale avec sédation (neuroleptanalgésie). Le médecin anesthésiste doit être vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention.
Les suites de l’opération sont parfois douloureuses et des séances de rééducation des épaules sont nécessaires.

Questions-réponses

Quelles sont les complications de la chirurgie de la transpiration excessive ?

Comme les aisselles sont un gîte microbien, un infection post-opératoire peut se déclarer dans environ 5 % des cas. Elle répond habituellement parfaitement bien à un traitement antibiotique.
Un caillot de sang (hématome) peut apparaître dans les 5 jours qui suivent l’intervention et nécessiter une reprise au bloc opératoire.
Enfin, des brides axillaires (rétraction de peau) sont fréquentes et disparaissent après quelques séances de kinésithérapie.

Quels sont les résultats de la chirurgie de l’hyperhydrose ?

Ils sont excellents. La transpiration excessive est traitée en totalité dans plus de 95 % des cas. Dans les 5% restant, de petites zones peuvent continuer à transpirer de façon excessive et nécessiter une retouche sous anesthésie locale pure.

Quel est le coût de l’intervention ?

Cette intervention n’est pas remboursée par l’assurance maladie.
Il faut compter entre 2000 et 2300 € pour ce type d’intervention.

Laisser un commentaire

Annuler la réponse