Oui, mais il faut éviter d’en abuser.

En effet, bien que les produits soient résorbables et d’origine naturelle, ils comportent des stabilisants chimiques (BDDE) pouvant créer une inflammation locale.

Répéter de façon non contrôlée, auprès de praticiens multiples, des injections de comblement peuvent provoquer une inflammation chronique du visage qui donne un aspect rouge et luisant à la peau.

Il faut absolument veiller à conserver tout l’historique et la traçabilité des produits injectés dans un cahier récapitulatif ou « passeport beauté ».

Il faut aussi comprendre que ces injections s’adressent aux premiers signes du vieillissement facial, souvent entre 35 et 50 ans.

Des altérations plus importantes relèvent avant tout de la chirurgie et il faut savoir ne pas se laisser enfermer dans une addiction aux injections.