Les points forts:

  1. Il s’agit d’une chirurgie simple qui permet une reconstruction mammaire fiable même après radiothérapie
  2. Le lambeau de grand dorsal peut être associé à des lipofillings ou à un implant
  3. Il entraine une cicatrice de bonne qualité dissimulée dans le soutien gorge

Description

La mastectomie ou mammectomie (les termes sont synonymes) correspond à l’ablation de la glande mammaire, d’un fuseau de peau et de l’aréole.
Elle reste malheureusement nécessaire dans certaines formes de cancer du sein.
La reconstruction par lambeau de grand dorsal utilise de la peau prélevée au niveau du dos, le muscle grand dorsal (muscle du dos mince et étendu) et souvent une prothèse ou un lipomodelage afin de recréer le volume mammaire.
Cette reconstruction est prise en charge par l’Assurance-maladie.
Les principes de la reconstruction par lambeau de grand dorsal
Le muscle grand dorsal est un muscle mince et étendu de la région du dos, dont la fonction n’est pas indispensable pour les gestes de la vie courante. La cicatrice de mastectomie est réutilisée comme voie d’abord en cas de reconstruction ; si elle peut parfois être améliorée, il est impossible de la faire disparaître.
L’intervention consiste à mettre en place au niveau thoracique un fuseau de peau et de muscle grand dorsal prélevé au niveau du dos

Intervention

L’arrêt du tabac est vivement recommandé au moins un mois avant et un mois après l’intervention (le tabac peut être à l’origine d’un retard de cicatrisation).
Aucun médicament contenant de l’Aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.
Cette intervention a lieu au bloc opératoire sous anesthésie générale.
Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention.
L’intervention peut durer de 2 à 3 heures. En fin d’intervention, un pansement modelant en forme de soutien-gorge, est confectionné.

Une hospitalisation de 3 à 5 jours est nécessaire.
La mise en place d’une prothèse interne sous le fuseau de peau et de muscle est habituellement utilisée pour obtenir la restauration d’un volume suffisant.
Dans certains cas l’utilisation d’une prothèse peut être remplacée par une ou plusieurs injection de graisse prélevée au ventre. Il s’agit d’un lipofilling.
La symétrisation de l’autre sein et la reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire (aréole + mamelon) sont le plus souvent réalisées ultérieurement, lorsque le volume du sein reconstruit sera stabilisé.
Au niveau de la zone où la peau a été prélevée, la cicatrice résiduelle sera le plus souvent horizontale et dissimulable par la bretelle du soutien-gorge.

Les suites de l’opération

La douleur est d’intensité variable. Elle est systématiquement prise en charge de manière préventive et adaptée à votre cas. La vitalité du lambeau (sa couleur, sa chaleur, son pouls capillaire) est surveillée régulièrement.
A la sortie des séances de kinésithérapie sont systématiquement prescrites afin de récupérer rapidement la fonction de votre épaule. Un arrêt de travail de 15 jours est habituellement nécessaire.

Tarifs

Il s’agit d’un acte remboursé par l’assurance maladie. Nous pratiquons des compléments d’honoraires allant de 2500 à 3500 € qui peuvent éventuellement être prise en charge par votre complémentaire santé.

Laisser un commentaire

Annuler la réponse