Les implants mammaires en sérum sont de très bonne prothèses mammaires avec un bon profil de sécurité (peu de coques, pas de risque de siliconome en cas de rupture de l’implant qui se dégonfle).
Leur utilisation en reconstruction mammaire est néanmoins limitée par quelques inconvénients liés à la nature ces implants.
Comme la prothèse est mise en place juste sous la peau et le muscle en reconstruction mammaire, ses plis sont visibles au bord supérieur des implants sérum.
Le toucher des implants mammaires sérum est aussi plus dur que celui des implants silicones.
Enfin, les implants sérum ne sont disponibles qu’en forme ronde et n’existent pas en forme anatomique très utile en reconstruction mammaire.
Pour conclure, nous utilisons le plus souvent en reconstruction mammaire des implants anatomiques en silicone recouverts de mousse de polyuréthane.
Nous réservons les implants sérum aux procédures d’expansion cutanée ou comme implant d’attente lors d’une reconstruction mammaire immédiate