Elles sont nombreuses.

Il existe des complications immédiates qui apparaissent dans le mois qui suit l’intervention. Elles sont augmentées en cas d’obésité, de tabagisme active et d’antécédent de radiothérapie (rayons). On peut observer :

– un hématome ou caillot de sang autour de la prothèse qui nécessite une nouvelle intervention en urgence

– une exposition de l’implant par mauvaise cicatrisation de la peau du thorax

– une infection de la prothèse

– un épanchement de lymphe autour de la prothèse

 

A moyen et long terme on peut constater les complications suivantes :

– coque péri-prothétique (réaction cicatricielle trop importante autour de la prothèse)

– une rupture de l’implant

– des douleurs chroniques

 

Pour résumer, une reconstruction mammaire par prothèse est une opération simple et rapide mais avec un taux de complications important, notamment après irradiation thoracique.