L’autre appellation du lifting de cuisses est la cruroplastie. Il s’agit d’une intervention qui vise à réduire l’excès de peau se trouvant à la face interne de la cuisse.

Principes du lifting de cuisses

Selon la quantité de peau à retirer, on réalise deux types de cicatrice :

  • Soit une cicatrice en croissant situé dans le pli entre la cuisse et le pubis
  • Soit, lorsque l’excès de peau est majeur, une cicatrice en T dont la branche verticale se situe à la face interne de la cuisse.

Le lifting des cuisses en pratique

Cette intervention a lieu au bloc opératoire sous anesthésie générale.

Elle nécessite une hospitalisation qui varie de une à trois nuits en moyenne.

Dans les suites opératoires le port d’un vêtement de contention est conseillé pendant un mois jours et nuits.

Les soins des cicatrice doivent être répétées plusieurs fois par jour dans cette zone qui a tendance à la macération.

Questions et réponses au sujet du lifting de cuisses

Le Lifting de cuisse peut-il être pris en charge par la sécurité sociale?

Oui dans les cas d’amaigrissement important suite, par exemple, à la pose d’un anneau gastrique.

Est-ce que le Lifting de cuisse est une opération douloureuse ?

Oui car elle touche les membres inférieurs qui sont très mobiles. Ceci fait que vous pouvez ressentir une tension sur les cicatrices pendant une dizaine de jours. Durant votre hospitalisation ainsi que durant votre convalescence, des antalgiques forts vous seront prescrits.

Peut-on coupler un lifting de cuisse à une liposuccion?

Oui, il s’agit de 2 techniques complémentaires, pratiquées ensemble elles donnent d’excellents résultats.

Quand peut-on reprendre le sport après un Lifting de cuisse?

Une période de repos de 1 mois est nécessaire avant la reprise de tout exercice physique.

Combien coûte un Lifting de cuisse?

Il faut prévoir un budget total de 4000 à 4500 € pour une opération non prise en charge.
En cas de remboursement par la sécurité sociale (après entente préalable et accord du médecin conseil), je demande des compléments d’honoraires de 2000 € qui peuvent éventuellement être pris en charge par votre complémentaire santé.