yay-1850635

La reconstruction mammaire désigne toutes les techniques chirurgicales visant à rétablir l’intégrité corporelle d’une patiente suite à une amputation totale ou partielle de son ou ses seins. Elle s’intègre le plus souvent dans la prise en charge d’une tumeur maligne (cancer) du sein mais peut aussi concerner la prise en charge des malformations congénitales ou acquises du sein.

La reconstruction mammaire après cancer du sein:

La reconstruction mammaire fait partie intégrante du traitement du cancer du sein et même si elle n’est pas obligatoire (certaines patientes préfèrent rester avec un thorax plat sans reconstruction) toutes les études cliniques sur ce sujet ont mis en évidence un bénéfice majeur sur la qualité de vie des patientes ayant eu une ablation du sein et ce quelque soit la technique de reconstruction choisie.

Elle peut être proposée dans 2 situations

  • soit dans le cadre d’une reconstruction mammaire immédiate. Le sein est immédiatement reconstruit lors de la mastectomie
  • soit dans le cadre d’une reconstruction mammaire secondaire 6 à 12 mois après la mastectomie.

Globalement, la reconstruction mammaire immédiate est réservée aux cas où une radiothérapie post opératoire n’est pas envisagée.  Ceci concerne des cas comme les petites tumeurs invasives lorsque la patiente ne souhaite pas garder son sein, les carcinomes in situ diffus, les mastectomies prophylactiques en cas de mutations BRCA et les récidives après tumorectomie + radiothérapie (traitement conservateur).

Il existe 2 grands types de reconstruction mammaire après cancer :

  • avec implant silicone
  • sans implant silicone (reconstruction mammaire autologue) avec les techniques suivantes :

Nous favorisons l’utilisation de la reconstruction mammaire autologue car elle donne de meilleurs résultats en terme de qualité de vie et ne nécessite pas de ré interventions à long terme.
Ainsi, notre arbre de décision thérapeutique est le suivant :

Si vous avez un léger surpoids et que votre ventre présente un excès de peau et de graisse, nous vous proposons un lambeau DIEP car il s’agit de la technique qui donne les meilleurs résultats en reconstruction mammaire.

Si vous n’avez pas de ventre en excès, plusieurs solutions sont possibles et dépendent de votre morphologie et de vos choix personnels :

  • la mise en place d’un implant après une ou deux séances de lipofilling
  • dans de rares cas, une reconstruction par lipofillings exclusifs
  • la réalisation d’un lambeau de grand dorsal autologue
  • la réalisation d’un lambeau sous fessier PAP si votre fesse est légèrement tombante

Les bénéfices et les risques de ces différentes interventions vous seront expliqués lors de la consultation afin que vous puissiez choisir la reconstruction mammaire qui vous conviendra le mieux.

Une fois la forme et le volume du sein rétablie, le dernier temps chirurgical va être la reconstruction de l’aréole et du mamelon.

La reconstruction mammaire en cas de malformation du sein

La chirurgie plastique permet de traiter les malformations du sein qu’elles soient congénitales (présentent à la naissance ou apparaissant lors du développement) ou acquises (principalement liées à une infection du sein ou à ses séquelles de chirurgie). Là aussi, les techniques autologues ont pris une place prépondérante, notamment l’injection de graisse purifiée ou Lipofilling. On peut ainsi traiter les affections suivantes :

  • Une asymétrie mammaire : Il est possible qu’un sein se développe et pas l’autre. Le traitement comprend alors une augmentation de volume du sein peu développé et parfois une diminution de volume du sein trop développé.
  • Des seins tubéreux : Le sein ne se développe pas dans sa partie inférieure en raison d’un anneau fibreux congénital qui stoppe sa croissance. Il a alors un aspect tubulaire disgracieux. Le traitement repose sur des injections de graisse suivies éventuellement d’un implant
  • Un syndrome de Poland : il s’agit d’un syndrome malformatif qui associe une absence de développement du sein avec une hypotrophie du muscle grand pectoral. Son traitement repose sur les injections de graisse.
  • La cure de mamelon invaginé : le traitement peut être médical ou chirurgical
  • Les séquelles de chirurgie mammaire : l’ablation de tumeurs bénignes (adénofibrome), les abcès du sein, les complications d’implants mammaires, peuvent provoquer des déformations importantes du sein. Là aussi le traitement repose le plus souvent sur un lipofilling.

Reconstruction de l’aréole et du mamelon :

La reconstruction de l’aréole et du mamelon est l’étape finale de la réparation totale du sein après mastectomie. Nous utilisons une technique originale qui permet d’éviter de prélever d’éviter de prélever une greffe de peau à la racine de la cuisse.

Laisser un commentaire

Annuler la réponse